Première de couverte de l'album jeunesse Le poisson rouge qui ne savait pas nager1. Pour la stimulation des sens : l’enfant regarde, touche, écoute en même temps. La lecture stimule son audition et sa vision par le lien image/ mot.
2. Pour le travail de la motricité fine : le très jeune enfant va commencer par mordiller les livres, puis apprend à tourner les pages, à soulever les languettes ou les rabats, à coordonner son oeil et sa main.
3. Pour la capacité d’écoute : la capacité à soutenir son attention est un préalable à tous les apprentissages.
4. Pour le développement de la curiosité : la lecture est propice aux apprentissages, à la découverte (dès le plus jeune âge avec des imagiers ou des abécédaires), à l’acquisition de nouvelles connaissances.
5. Pour les interactions avec les adultes : la lecture est une situation propice au bien-être et au calme, c’est une situation dans laquelle l’adulte (et notamment le parent) accorde du temps à l’enfant, favorise son « sentiment d’importance »
6. Pour le développement du langage et du vocabulaire : le niveau de vocabulaire d’un enfant peut être l’indice de la réussite scolaire.

 

Pourquoi lire des histoires aux enfants ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *